Comment rester maître de son budget en 2024 ?

La rédaction de Skarlett
4 janvier 2024
9 minutes de lecture

C’est le début d’une nouvelle année, et (comme tous les ans) on entend partout “Alors, c’est quoi tes bonnes résolutions pour 2024 ?”.

Chez Skarlett, on a décidé de plutôt vous proposer une bonne résolution, parce qu’on croit vraiment (vraiment, vraiment) qu’il vaut mieux se concentrer sur un objectif plutôt que de se lancer dans une liste de bonnes résolutions qui n’en finit pas.

Surtout quand on sait que les bonnes résolutions tiennent généralement jusqu’au 20 janvier !

Feux d'artifice du nouvel an sur la mer

Ok pour une seule, mais du coup c'est quoi cette bonne résolution ?

C’est à la fois une bonne résolution (pour vous) et ce qu’on vous souhaite : prendre en main votre budget – et ne surtout pas le lâcher.

Plus explicitement, vous intéresser de près à la manière dont vous utilisez votre argent, améliorer votre rapport à votre porte-monnaie et faire de votre budget votre meilleur allié.

Vous êtes gentils, mais je vous ai pas attendus pour avoir un budget

Oui, oui, on sait que la plupart des Français ont un budget à respecter. Mais on sait aussi que pour beaucoup d’entre nous, ledit budget est un sujet sensible. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas facile à établir, qu’il est difficile à respecter et qu’il est souvent source de frustration.

Bref, pour beaucoup d’entre nous, le budget est un ennemi : celui qui empêche de profiter, qui oblige à se serrer la ceinture et qui limite nos choix.

Et parfois, c’est vrai. C’est vrai que se tenir à un budget, c’est faire des concessions, voire des sacrifices. C’est accepter de se refuser certains plaisirs et devoir décliner des invitations pourtant alléchantes.

Mais le budget, c’est aussi – et peut-être même surtout – un ticket pour la liberté.

Parachute dans le ciel

Vous rigolez ? Mon budget, c'est loin d'être la liberté !

Si vous n’êtes pas d’accord avec nous, on va vous faire changer d’avis (ou en tout cas, on va essayer).

Essayez de le voir comme ça : si vous avez un budget à respecter, c’est parce que chaque centime que vous n’utilisez pas pour partir en vacances, vous offrir la moto de vos rêves ou vous payer un restaurant étoilé pour votre anniversaire vous servira à autre chose. Tout ce que vous ne dépensez pas aujourd’hui, c’est ce que vous pourrez utiliser demain pour quelque chose qui vous sera plus utile ou plus agréable.

Dans cette perspective, votre budget n’est plus votre ennemi. C’est même plutôt votre allié !

Pour filer la métaphore du ticket, votre budget, c’est comme une tirelire qui vous permettra bientôt d’acheter votre aller simple pour votre île paradisiaque préférée. Ça vaut le coup de se poser quelques limites, non ?

Je crois que je vois où vous voulez en venir, j'écoute

En effet, maintenant qu’on a dit ça, comment faire concrètement ?

La première des choses à faire, c’est appliquer ce conseil tout droit sorti de la Grèce Antique : “Connais-toi toi-même”.

Plus spécifiquement, connaître ses besoins, ses envies et ses ressources. À partir de là, vous pourrez commencer à mettre en balance ce que vous avez et ce que vous voulez.

Commencez par ce que vous voulez : vos objectifs, votre motivation. Pourquoi suivez-vous un budget ? Qu’est-ce qui fait que vous avez résisté à ce dernier achat compulsif pourtant si tentant ?

Les raisons peuvent être nombreuses : vous préférez garder les 50 euros que vous n’avez pas mis dans ce pull pour acheter un billet de train qui vous emmènera voir vos petits-enfants dans trois mois. Ou bien, vous avez décidé de ne pas partir au Portugal au printemps pour vous offrir deux semaines à Cuba l’an prochain. Vous avez peut-être même renoncé à remplacer votre vieille voiture par un modèle flambant neuf parce que vous préférez faire refaire votre salle de bains.

Vous avez très certainement des envies à court terme, à moyen terme et même à long terme. Ce sont ces envies qui vous poussent à économiser. Tout simplement parce que vous savez que le jeu en vaut la chandelle. Parce que le plaisir que vous aurez à voir vos petits-enfants, à partir à Cuba ou à vivre dans un logement plus agréable ou plus adapté à vos besoins sera supérieur à celui que vous auriez retiré en choisissant une autre dépense.

Ces motivations sont vos objectifs : ce sont elles qui vous guident dans vos choix.

Comme tous les objectifs qu’on se fixe dans la vie, pour qu’ils soient motivants, il faut qu’ils soient réalisables ! Il faut donc viser juste : ne vous donnez pas pour objectif d’économiser pour un voyage sur la lune, à peine réalisable techniquement et inabordable pour la plupart des terriens.

C’est bien d'avoir des objectifs, mais comment je les atteins ? 

Sans mauvais jeu de mot, c’est la question à un million ! On vous aide à y voir plus clair.

FAITES LE BILAN 

Le bilan, c’est la synthèse de ce qui entre sur vos comptes et de ce qui en sort. 

Côté sorties, vous avez par exemple : 

  • l’alimentation
  • l’énergie et l’eau courante
  • l’habillement
  • les assurances
  • la mutuelle et les dépenses de santé
  • les taxes et impôts
  • le loyer si vous êtes locataire
  • le remboursement de vos emprunts si vous en avez
  • les abonnements en tous genres (téléphone, internet, plateformes de streaming ou de musique…)
  • les envies du quotidien (restaurant, cinéma, sport, sorties culturelles, cadeaux à vous-même ou aux autres…)

Bien entendu, cette liste est non exhaustive, car elle dépend de chacun : listez les dépenses que vous avez en tête et vérifiez que vous n’oubliez rien en croisant votre liste avec vos relevés bancaires des derniers mois. 

Notre conseil : mensualisez au maximum vos dépenses, notamment lorsqu’elles sont élevées. Par exemple, l’énergie ou les impôts. 

Côté entrées, vous aurez :

  • vos salaires si vous travaillez
  • votre retraite et vos complémentaires
  • vos allocations
  • les loyers reçus si vous êtes propriétaire bailleur
  • les intérêts de vos placements et investissements

Pour ne jamais être dans le rouge, vos entrées d’argent devraient toujours être supérieures à vos sorties.

 

RÉDUISEZ VOS DÉPENSES 

En faisant la liste de vos dépenses, vous verrez certainement des sorties d’argent qui vous paraîtront un peu superflues. C’est par exemple cet abonnement au cinéma qui vous coûte une vingtaine d’euros par mois, alors que vous n’y allez qu’une fois toutes les trois semaines.

Vous verrez aussi toutes vos dépenses fixes, comme les assurances pour votre logement et votre voiture, les abonnements mensuels, l’énergie… Le tout mis bout à bout est certainement assez élevé et vous pourrez probablement réduire vos factures en comparant les offres disponibles pour les mêmes services. Vous pouvez essayer de renégocier vos tarifs, ou même aller chercher des offres plus avantageuses à la concurrence.

 

AUGMENTEZ VOS ENTRÉES D'ARGENT 

Action complémentaire à la réduction de vos dépenses : faire augmenter vos entrées d’argent ! Pour faire progresser votre revenu disponible, vous commencez par vérifier que vous avez bien fait le tour de toutes les aides auxquelles vous avez droit. Si vous en avez oublié, c’est le moment de les demander !

Pensez également aux autres types de revenus que vous pouvez générer, par exemple en vous débarrassant des objets qui vous encombrent et feront le bonheur d’un autre, ou en reprenant une activité rémunératrice, comme garder des enfants ou donner des cours.

 

VOS ÉCONOMIES DOIVENT TRAVAILLER POUR VOUS 

N’oubliez pas non plus que votre argent ne doit pas dormir sur des comptes courants, où il ne vous rapporte rien : placez-le sur des comptes sur lesquels il générera des intérêts.

Attention là aussi : vous devez bien choisir vos produits d’épargne et d’investissement et surtout bien répartir les sommes entre les deux.  

ÉPARGNE ET INVESTISSEMENT : QUELLE DIFFÉRENCE ? 

Beaucoup de Français ont du mal à faire la différence entre épargne et investissement. Pour faire simple :

  • L’épargne, c’est votre filet de sécurité

L’épargne est une somme d’argent que vous avez de côté et que vous pouvez utiliser à tout moment. Dans la plupart des cas, l’épargne est en banque, sur des comptes courants ou des livrets à faibles risques (par exemple un livret A ou un livret développement durable). Ces livrets sont faiblement rémunérateurs.

L’intérêt de l’épargne, c’est que cet argent est disponible immédiatement en cas de besoin. Le risque, c’est que votre épargne se dévalue au fil du temps, parce que les taux d’intérêts que les livrets proposent augmentent moins vite que l’inflation à long terme.

 

  • L’investissement, c’est ce qui fait augmenter votre patrimoine

L’investissement est une somme d’argent que vous placez pour la faire fructifier. L’investissement peut prendre énormément de formes différentes : l’achat d’un bien pour le mettre en location, l’acquisition d’actions en bourse, l’achat d’obligations émises par l’État ou même de cryptomonnaies, etc.

L’investissement permet de faire augmenter son patrimoine sur le long terme, car la rémunération des produits d’investissement grimpe plus vite que celle de l’inflation. Mais cela n’est pas sans contrepartie, car l’investissement comporte le risque de perte en capital. Enfin, investir c’est aussi accepter que l’argent placé ne soit pas disponible aussi facilement ou aussi rapidement que celui que vous avez dans votre épargne.

Le lien entre vos économies et votre budget ? Il est assez évident : vous économisez tout ce que vous ne dépensez pas chaque mois !

Pour cela, procédez en deux temps :

  • Constituez une épargne de précaution si ce n’est pas déjà fait.
    Cette épargne vous servira en cas de coup dur pour des besoins immédiats. Si vous nous avez bien lus, vous savez maintenant qu’elle devrait être placée sur des livrets. Il n’y a pas de règle absolue, mais on conseille généralement de conserver 3 à 6 mois de dépenses pour son épargne de précaution.
  • Commencez à investir dès que votre épargne de précaution est suffisante.
    Vous vous constituez ainsi un capital qui vous sera très utile plus tard !
Panier d'œufs

Notre conseil : l’une des règles fondamentales de l’investissement ressemble à un conseil de notre grand-mère, à savoir “Ne mets pas tous tes œufs dans le même panier !”. Comprendre : ne misez pas tout sur une seule action, un seul marché, une seule matière première. En diversifiant vos placements, vous limitez le risque !

Attention : comme on vous le disait plus haut, investir, c’est accepter le risque de perdre de l’argent si tout ne se passe pas comme prévu. Vos placements sont extrêmement personnels et doivent être mûrement réfléchis. Vous pouvez consulter des professionnels qui sauront vous conseiller et vous accompagner dans vos choix, notamment si vous voulez placer des montants importants !

Vous avez pas une formule qui marche à tous les coups pour mettre de côté efficacement ?

Comme toujours quand on parle d’argent, il n’y a malheureusement pas de formule magique qui marche pour tout le monde. Sinon, ça se saurait !

Mais voici deux méthodes qui marchent très bien pour mettre de côté.

LA MÉTHODE 80/20 

La méthode 80/20 est simple et efficace : vous utilisez 80% de vos revenus et économisez les 20% restants. Ils constituent votre épargne de précaution, puis vous permettent d’investir.

Dans l’idéal, vous placez vos 20% d’économies dès le début du mois et ne gardez sur votre compte courant que les 80% nécessaires pour le quotidien. Comme ça, pas de risque de tout dépenser !

 

LA MÉTHODE DES ENVELOPPES 

La méthode des enveloppes ressemble furieusement à une astuce de grand-mère, mais elle fonctionne également très bien ! Comme son nom l’indique, elle nécessite des enveloppes – mais également un peu d’organisation. Le principe ? Vous déterminez une somme que vous allez utiliser par type de dépense ; par exemple, l’alimentation, l’habillement, la santé… Vous dédiez une enveloppe à chaque type de dépense et vous placez l’argent alloué en liquide. Vous faites toutes vos dépenses avec cet argent liquide, et quand l’enveloppe est vide, vous savez que vous avez atteint votre plafond !

La méthode des enveloppes vous permettra de mettre le doigt sur d’éventuels défauts d’organisation financière, mais aussi de vous rendre compte de l’argent que vous dépensez pour chaque type de frais.

PEUR DE VOUS LANCER DANS LES CALCULS ? 2 APPLICATIONS SOUTENUES PAR LA BANQUE DE FRANCE POUR VOUS AIDER 

Tout ce qu’on vient de vous présenter nécessite de faire des calculs… ce qui suffirait à en refroidir certains. Heureusement, des applications disponibles sur mobile vous aident à gérer votre budget.

  • PiloteBudget vous permet de calculer simplement votre budget mensuel en vous aidant à faire le bilan. Elle calcule pour vous l’argent que vous avez pour vos dépenses mensuelles ou hebdomadaires.
  • PiloteDépense vous permet de gérer vos dépenses hebdomadaires et mensuelles et de vérifier que vous respectez votre budget.

Ces deux applications ont été créées par une dizaine d’acteurs publics et privés pour aider les particuliers à gérer leur argent au quotidien. Elles ne conservent aucune donnée personnelle et fonctionnent sans connexion à votre compte bancaire.

Sur le même sujet

Je veux les clés pour une retraite dorée !

En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité.